top of page

Nos métiers augmentés avec l'IA ... mais qui va remplacer qui ?

Dernière mise à jour : 6 mai



Des conférences très marquantes à l'occasion de la

7ème Rencontre Européenne des Animateurs de Châteauform'

sur un sujet qui nous touche à plus d'un titre : l'IA.



Ce qui est formidable lorsque l'on se retrouve entre pairs, chez ChateauForm', c'est le cadre, l'authenticité, la bienveillance, et : l'empirisme.


Pour le cadre, nous étions accueillis dans l'une des nouvelles maisons de ChateauForm' en Espagne à quelques kilomètres de Barcelone : Le Campus Belloch.


Et c'est donc de manière empirique que nos bienveillants confrères et consoeur Dan, Béatrice, Stéphane, nous ont partagé leurs regards sur cette vague déferlante incroyable qu'est : l'arrivée de l'IA dans nos métiers.



Aucun d'eux n'est spécialiste de l'IA (Ha oui, au fait : IA = Intelligence Artificielle pour les non initiés) mais ils ont les mêmes métiers que nous tous réunis : Ils sont CCCFFAA - (amateurs d'acronyme, à vos stylos 🖊️) : Consultant - Coach - Conférencier - Facilitateur - Formateur - Accompagnateur - Animateur ! (liste non exhaustive)



 


C'est donc armé de mon ego gonflé à bloc à l'énonciation de toutes ces étiquettes, que j'ai entrepris de prendre des notes ... en Carte Heuristique, cela va de soi, pour ceux qui me connaissent (là je laisse parler un peu mon ego, hein ... si vous me le permettez 😬).




Comme je ne savais pas du tout à quoi m'attendre je me suis posé 4 questions AVANT leur présentation pour préparer mon cerveau à recevoir l'information :


  • Pourquoi utiliserai-je un moteur ou un outil d'IA ?

  • Quels sont les bénéfices que je pourrais en tirer ... ou pas ?

  • Quels risques ou tout au moins les points de vigilance que cela m'inspire ?

  • Que vais-je faire après cette présentation ?


Et bien sûr toujours ma branche optionnelle pour noter mes bulles de pensées, s'il y en a...


Chers lecteurs je fais ici une courte pause de publicité : Cet article est aussi l'occasion de vous montrer par un exemple la construction d'une carte heuristique : D'abord le coeur, puis les branches principales, que nous allons détailler maintenant.
Carte Heuristique = mind mapping = carte mentale = schéma heuristique : Représentation visuelle des idées et de l'information, au service d'un objectif de réflexion et/ou de prise de notes.

Si mon écoute a été filtrée mais forcément chronologique, ma prise de note n'était pas séquentielle mais bien produite au gré de mes pensées, que j'ai donc structurées et que je vous livre ici.


 

Pourquoi l'utiliser ?



La première chose qui m'a surpris, c'est l'existence pléthorique d'outils déjà opérationnels et a priori fiables utilisant les technologies d'IA pour effectuer des tâches à notre place. Et pour ne citer que quelques exemples entendus lors de cette magnifique présentation :


  • Prise de notes automatique et synthèse d'entretiens avec identification des interlocuteurs à partir d'un enregistrement audio ou, mieux, pendant une visioconférence; 👉 ce que fait déjà notre assistant(e), collègue ou associé(e).

  • Reconnaissance des émotions pendant un échange en distanciel directement sur la video; 👉 ce que tentait de faire un coach pendant la crise sanitaire.

  • Planification automatique et gestion des agendas en totale autonomie avec gestion des relances et rappels; 👉 ce que fait déjà notre assistant(e) ou vous-même si vous êtes indépendant et solitaire.

  • Tâches réglementaires et administratives spécifiques au métier de formateur : Elaboration de quizz et autres questionnaires clients, génération de contenu, fiches catalogue et pédagogiques; 👉 ce qu'un formateur fait souvent tout seul

  • Encore plus impressionnant : la génération de programme et contenu de formation entière en e-learning ! 👉 Ce que fait un ingénieur pédagogique ou un formateur.

  • Génération de code informatique (ici VBA - Visual Basic, testé par Stéphane) si vous avez besoin d'automatiser l'analyse de certaines données et tableaux de bord sous Excel 👉 Ce que notre informaticien, DSI, ou web développeur fait ... si on lui demande gentiment (... €€€ ...).

  • Gestion pré-comptable pour faciliter les tâches de comptabilités. 👉 Ce que notre comptable ou directeur financier (DAF) fait au quotidien.

  • Génération d'images et de visuels en fonction de mon contexte. 👉 Ce que l'illustrateur ou le graphiste fait généralement avec plaisir..

Cela me rappelle un slogan d'une célèbre marque de smartphone qui disait : "Il y a une application pour cela aussi.".

Avec l'IA j'ai le sentiment que : "il y a forcément un outil qui le fera à ta place !!!" 😁🤬


Bon ne paniquons pas, peut-être qu'il y a des avantages à tout cela ...



 

Les bénéfices ?



Encore une fois je rappelle que nos présentateurs, Dan, Béatrice et Stéphane ont testé, expérimenté, utilisé tout ce qu'ils nous ont présenté !


Après la pause publicité, la pause devinette : Quels sont les 3 peurs communes aux CCCFFAA ? (heu ... là ... si vous avez sauté des lignes avant, vous ne pouvez pas comprendre !)
  1. Le manque de temps

  2. La perte d'argent

  3. Le vertige de la feuille blanche



Il y a effectivement des bénéfices à tout cela, pour peu que l'on sache utiliser les outils ou interroger une IA (je vous donne le terme savant pour cela, c'est : "Prompter"; au Scrabble ce n'est pas top, mais en soirée mondaine ça peut faire son effet).


1. Gain de temps :


La force de l'IA c'est la puissance de calcul et la rapidité de recherche des informations déjà existantes; car ne l'oublions pas, la base de données et d'informations des IA, ... c'est nous !


🙋‍♂️ Me vient une réflexion : Que faire de tout ce temps gagné ?

Pour creuser la question je vous recommande le magnifique reportage : "Tout s'accélère" de Gilles Vernet, même si le film a été réalisé avant l'émergence exponentielle et grand public de l'IA, il traite du sujet avec pertinence.


2. Profits :


Cela tombe sous le sens, le temps c'est de l'argent. Le CCCFFAA (vous avez encore sauté des lignes ?) va pouvoir se concentrer sur son coeur de métier comme on dit ! Sa valeur ajoutée va donc s'en trouver augmentée.


🙋‍♂️ Me vient une réflexion (une autre) : Si le temps à faire une tâche est divisée par x ..., forcément ça va se savoir ! Vais-je devoir baisser également la facture ?

Pour creuser ... non je n'ai pas de référence, mais si vous en avez je suis preneur !


3. Idées :


Comme le souligne notre intervenante Béatrice, nous avons tous nos moments de passage à vide où l'idéation en prend un coup, et notre ego aussi (tiens le revoilà celui-là) : Blocage, stress, aucune idée pour démarrer. Et là l'IA est très forte ! Elle, elle sait que quelque part dans le monde certains ont déjà travaillé sur le sujet, et vous proposera les quelques lignes qui vous permettront de démarrer votre réflexion (en 0,5 secondes et 3 centièmes !). Plus simplement : vous avez la flemme de réfléchir ou de chercher ? L'IA a forcément une réponse à proposer.


🙋‍♂️ Me vient une réflexion (encore ?!) : Ce qui nous démarque en tant qu'animateur c'est souvent notre capacité à surprendre, à être hors cadre. Comment une IA, dépourvu d'émotion peut-elle être créative sur la génération de contenu ? Pour creuser ... il faudrait des sacrées pioches là !


Bien que technophile passionné, indomptable optimiste et doux rêveur parfois, à ce stade de la présentation déjà quelques lumières rouges commencent à clignoter dans mon esprit ...


 

Les risques ?





Difficile d'anticiper sur les risques réels de l'IA à ce jour. Il s'agit plutôt de craintes tout à fait naturelles et ponctuelles.

  • Perte de l'effort intellectuel ? Perte du sens critique ? (D'ailleurs je vous met à l'aise, vous avez le droit de critiquer et commenter mon article 😈 ...).

  • Paradoxe s'il en est : L'IA, comme nos classiques moteurs de recherche, accède à la connaissance du monde entier et de manière immédiate. Pour autant si nous trouvons l'information, nous ne la retenons pas 👨‍🎓. Le paradoxe ne risque-t-il pas de s'amplifier avec l'IA ?

  • "Maman j'ai raté l'avion !" : Doit-on s'y mettre ? doit-on prendre le train heu ... pardon ... l'avion en marche ? Suis-je en tête ou en queue du train ? Peut-on vivre (professionnellement) sans s'intéresser à l'IA ? - (J'aurai bien besoin d'un bon coach, moi, je sens monter une certaine angoisse 🤪 !!)

  • Sans oublier les traditionnels problèmes d'éthique, de sécurité et de délinquance. 🤔 Peut-être qu'on s'éloigne un peu du sujet là...


Alors si je comprend bien : Quand on commence à créer son activité professionnelle, on nous conseille de savoir s'entourer des bonnes personnes... que l'IA peut remplacer ! Ne vais-je pas me retrouver tout seul ?


 

Et maintenant, que vais-je fair-re ? 🎶



Le propre du formateur est de rester en permanence en veille : veille métier, veille réglementaire, veille technologique. Alors je suis déjà prêt ! prêt à mettre toute les chances de mon côté pour devenir un super CCCFFAA (ça y est vous l'avez ?).

Cependant merci Dan, Béatrice, Stéphane de nous avoir sélectionné certains de ces outils.


Grâce vous je sais ce que vais devoir tester, utiliser, observer :

  • 🧐 La prise de note automatique et la synthèse par un moteur d'IA : sur un entretien client complexe, et lors d'un de mes word café en atelier-formation.

  • 🧐 Ce sera d'ailleurs interessant de challenger mes prise de notes et synthèses en carte heuristique avec les résultats proposés par l'IA (c'est mon côté "super-ego")

  • 🧐 Maître Qualiopi n'a qu'a bien se tenir : tu voulais des quizz, des évaluations et des questionnaires de satisfaction ? Il y forcément un outil d'IA qui le fera à ma place !

  • 🧐 Et l'automatisation des tâches administratives dont la liste est sans cesse alourdie par nos institutions ... (hop! un petit tacle, ça fait du bien)



 

Mes bulles de pensées en guise de conclusion



La conférence touche à sa fin, suscitant un lot de questions passionnantes selon les curiosités, selon les intérêts, et parfois selon les inquiétudes naissantes de chacun.


Même si l'IA a vu le jour dans les années 1950 (Selon les spécialistes: en 1956 lors d'une conférence historique sur l'intelligence artificielle à Dartmouth College, aux États-Unis), nous ne sommes certainement qu'à l'émergence de la crise médiatique et technologique qui s'annonce. Ce n'est que mon humble avis, mais demandez à l'IA ce qu'elle en pense.


Donc en vision long terme difficile de se prononcer ... il y a un philosophe dans la salle ?

En vision court terme, nul doute que nous allons devenir des super CCCFFAA (c'est vraiment vilain comme acronyme, des idées ?) mais augmentés ! C'est à dire dont les coeurs de métiers vont être améliorés grâce à une assistance technologique. C'est plutôt cool, non ?

Article et Carte Heuristique réalisés par une I.H. (Intelligence Humaine);

Stephane Perchant CCCFFAA

Organisateur des idées et de l'information pour les humains

134 vues

2 Comments


Excellent article ! Si j'ai conscience que l'IA pourrait me faire gagner un temps précieux dans certaines de mes activités, je n'ai pas encore basculé du côté obscur de la force. Bon, faut dire que j'ai toujours un cahier pour noter mes to do list. MAIS, j'ai un agenda dématérialisé depuis peu... tout n'est peut être pas perdu !

Ces réflexions donnent envie de tester des choses malgré mon éternelle résistance au changement. De là à dire que j'aurais besoin d'un coach, il n'y a qu'un pas ! 😅

PS : je connais des gens qui ont toujours un agenda papier alors un peu de respect, hein !

Like
Replying to

J'ai beuaucoup de respect pour les manuels de l'agenda papier !!! Ils ont gardé l'aspect kinethesique de la prise de notes et c'est essentiel pour la mémorisation et l'idéation ! Il me vient une réflexion : Et si les deux mondes, matérialisé et digital, étaient complémentaires ?

Like
bottom of page